ACTIVITES

activités des prochains mois

Septembre:

Jeudi 13: déjeuner de rentrée au yacht club de Toulon

du 17 au 23 : voyage en Bavière

Octobre:

Mardi 9: Randonnée Les Mayons/lac des Escarcets (12,9 kms/déniv 139m)

Jeudi 8 à 10h00: Comité de Groupement à Louvois

Mercredi 17: balade

Novembre:

Mardi 6: Randonnée La Valettedu Var/la Touravelle (11,1 kms/déniv 334m)

Mercredi 21: balade

Jeudi 22: Sortie visite La Garde Freinet

Décembre:

Mardi 4: Randonnée Signes/Sioux blanc (10,2 kms/déniv 313m)

Jeudi 13: Conférence/Déjeuner de Noël autour des veuves à Louvois

Mercredi 19: balade

Randonnées & balades

les randonnées ( 1° mardi du mois)
Vous êtes intéressé ?: prenez contact avec                                                                   Bernard MARCELLIN: 06 75 90 16 07,  mail bernard.marcellin54@gmail.com                                                                               

les balades ( 3° mercredi du mois)
Vous êtes intéressé ?: prenez contact avec                                                                  Bernard GRIMAL 06 68 34 13 30,     mail:hibiscus83@live.fr

     

Comptes-Rendus d’activités

années 2018

4° VENTABREN le 8 mai (le mot d’Alain BARRET)

En notre nom à tous, merci Bernard pour cette superbe randonnée. Finalement, le soleil ne nous a pas fait défaut et la pluie ne s’est pas invitée. Tes craintes ont donc été vaines. Après un départ de l’Argentière, nous sommes résolument partis vers l’est, en direction du soleil levant. Il y eut certes quelques passages escarpés mais aussi d’autres passages recouverts d’une épaisse moquette bien agréable à fouler. Quel régal ! Un lieu idyllique pour notre pique-nique et il a fallu prendre le chemin du retour. Nous avions l’impression d’évoluer dans une carte postale. Pour ces moments de bonheur, chaque fois réussis, merci Bernard. Nul doute que tu nous prépares une prochaine saison aussi réussie.

3° Les berges de caramy: Le 17 avril ( brève de Pierre BOCK)

Après 2 reports successifs de cette randonnée pour cause de météo défavorable, nous nous retrouvons 9 fidèles participants enthousiastes à l’idée d’effectuer un parcours sportif sur les berges du Caramy que l’équipe de reconnaissance a intitulé « équipée Kho Lanta ».

La quiétude du cheminement pendant les deux premières heures de marche sur de larges sentiers permet à chacun d’atteindre sans encombre un petit pont dont la construction remonte au Moyen âge, et au pied duquel nous faisons une sympathique pause repas agrémentée par le bruissement des eaux et un courageux bain de pieds pour certains d’entre nous.

Le tronçon suivant qui suit les berges du Caramy d’abord très aisé, se complique après une demi-heure de progression pour demander à chacun concentration, sens de l’équilibre et souplesse afin de franchir avec succès les différents passages surprenants de l’étroit sentier longeant ce cours d’eau.

Il nous faut en effet faire face à une succession de difficultés inhabituelles : gués avec pierres à demi immergées, largeur de franchissement du cours d’eau nécessitant un saut acrobatique ou l’usage de ses bâtons de marche comme perche d’équilibre, et enfin plusieurs failles étroites entre rochers surplombant la rive et nécessitant un hissage à la force des poignets. En fin de parcours le pompon est gagné par l’inondation du dernier gué, conduisant plusieurs d’entre nous à se déchausser : un cheminement rocambolesque.

Congratulations réciproques terminent cette équipée atypique ayant demandé à chacun de donner le meilleur de lui-même, mais que de souvenirs inoubliables.

 

3° Visite du Château de la Verdière: le 27 mars (Alain BARRET)

De cette journée particulièrement réussie,
On soulignera qu’elle fut bien organisée.
Même le temps, pour nous, a été de la partie.
Il y eu d’abord la « cathédrale souterraine »,
Notons : la plus grande d’Europe en 1747 !
Il y eut la visite du château de la Verdière,
Qui n’est pas devenu un tas de pierres,
Un miracle qu’a narré un guide passionné.
En notre nom à tous, un grand merci.

Cette journée, je ne saurais la résumer en quelques mots. Elle fut tellement riche en informations qu’il est impossible de tout retenir. Nous avons tout d’abord apprécié la virtuosité du chauffeur qui nous a conduit à Saint Martin de Pallières. Nous y avons découvert la « cathédrale souterraine », citerne de 500 m², 3000 m3, construite en 1747 pour arroser le jardin créé au pied de château. Son architecture poteaux – voûtes la rapproche de la citerne d’Istanbul, appelée citerne – basilique.
Après un repas bien copieux, et apprécié, nous sommes nombreux à avoir découvert le château de la Verdière, un trésor du patrimoine national qui a bien failli disparaître, pillé par cupidité malgré son classement aux monuments historiques en 1986. Un guide passionné, passionnant, nous a donné une foule d’informations dont j’ai du mal à me souvenir : construit en 980 par la famille de Castellane, dans la famille de Forbin pendant 1150 ans, 10 ans de travaux, 365 portes et fenêtres, 5000 m² de bâtiments… et j’en oublie. Il fallait, absolument y être et ce sont des bijoux, encore épargnés par le « tourisme de masse » qu’il faut absolument découvr

2° Le Beausset, sentier des 4 frères du 13 mars:
à Bernard Marcellin,
Merci de nous avoir fait découvrir ce parcours particulièrement agréable avec ses sentiers serpentant parmi les arbres et au cours duquel nous avons eu des explications expertes sur le fonctionnement du four à cade, du four à chaux, du four à charbon de bois. Enrichissement physique, enrichissement intellectuel aussi et même culinaire puisque ma mémoire olfactive est encore imprégnée d’une odeur de crêpes… Un régal ! Le soleil nous a accompagné et les oiseaux ont tenté de couvrir le chant (pour ceux qui aiment) ou le bruit (pour les autres) des monstres mécaniques qui tournaient sur le circuit du Castellet.
Bravo encore et, au nom de tous, merci.

Alain Barret

1°/ Brève sur la randonnée du 13 février 2018 
« Jamais deux sans trois », c’est le vieil adage que vont vivre les plus anciens de notre groupe de randonnée pour ce parcours de découverte « des menhirs de Lambert » sur les hauts de Collobrières. En effet, pour faire suite aux circuits sportifs réalisés en 2008 et 2014 sur le même site, notre guide du jour a élaboré un circuit sans grimpette.

Nous sommes 14 à participer à cette plaisante randonnée menant au plateau de Lambert par d’agréables chemins forestiers, parfois saupoudrés de givre en raison de la récente froidure.
La pause repas sorti du sac est faite en bordure de la large prairie sur laquelle veillent deux menhirs de taille voisine de 3 mètres et âgés de «5000 à 7000 ans».
C’est ensuite un cheminement le long d’impressionnants châtaigniers plusieurs fois centenaires qui justifient une photo commémorative de groupe, poursuivi par une boucle proche de la ferme Lambert, ancienne maison forestière.
Le retour est effectué sans difficulté par une température peu élevée qui nous fait accélérer l’allure pour rejoindre rapidement après un peu moins de 4 heures de marche, le parking de « la Croix d’Anselme » d’où nous sommes partis, sis en abord de la route menant à « La Chartreuse de la Verne ».
Remerciements appuyés à notre guide pour cette promenade fort réussie d’entretien de notre bonne forme physique.          Pierre BOCK

années 2017

lire la narration de Gabriel CAZENAVE en cliquant sur le lien ci-dessous:

Voyage au Lac de Garde (Italie)