FLASH

    

Le Mot du Président

« ECOUTE S’IL PLEUT »

Il y a dans la bonne ville de Valognes en Normandie, un endroit  qui s’appelle la rue de « L’écoute s’il pleut ». On raconte qu’autrefois le moulin du boulanger était alimenté par un petit ruisseau qui était trop faible pour un régime permanent du moulin car le débit d’eau n’était pas suffisant. Aussi, il fallait attendre qu’il pleuve pour que le ruisseau gonflé par l’eau de pluie puisse entrainer le moulin et le petit mitron avait reçu la consigne suivante du boulanger : « Ecoute s’il pleut ». Dans ce cas il déclenchait le branle-bas général dans l’atelier: le grain était moulu, le pain pétri puis cuit. Il ne fallait pas rater la fenêtre météo car elle serait de courte durée mais la vigilance du petit mitron permettait aux valognais d’avoir leur pain quotidien et ce n’était pas rien!

Les militaires savent bien ce que veut dire rester sur ses gardes pour être prêts à l’action. Prévoir et agir : le boulanger de Valognes avait tout compris. Tous nos décideurs d’aujourd’hui pourraient d’ailleurs, sans jeu de mot, en prendre de la graine pour « Ecouter s’il pleut ». L’ANOCR quant à elle, est résolument dans la posture du petit mitron valognais car elle veille en permanence pour être en mesure d’agir afin de soutenir ses adhérents tout en défendant la condition d’officier de carrière. Dans les temps troublés que nous traversons, il est précieux d’avoir une association qui « Ecoute… » et qui agit.

Je vous souhaite une bonne rentrée

Didier LE GUIGOT